Retrait de permis : faire appel à un avocat spécialisé

Retrait de permis

Le droit de la circulation est un domaine du droit particulièrement précis et compliqué, notamment en raison de son caractère vital pour la pratique. C’est pourquoi un avocat généraliste, sans expertise ni compréhension particulière du droit de la circulation, n’est pas la meilleure personne que vous pouvez lui confier la protection de vos intérêts. En fait, le droit de la circulation englobe diverses disciplines juridiques, notamment le droit pénal, le droit civil, la responsabilité civile et les assurances.

Mais, que faire en cas de retrait de permis ? Vous trouverez la réponse dans cet article. 

Quand il ne faut pas faire appel à un avocat spécialisé ?

Il n’est pas toujours rentable d’engager un avocat du droit de la circulation pour des infractions mineures qui se traduisent par quelques points et une amende. Vous pouvez, en effet, contester seul une contravention en adressant une requête en exonération ou une plainte à l’officier du ministère public (OMP) par courrier recommandé ou sur le site de l’ANTAI (Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions).

Vous pouvez également suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière pour récupérer jusqu’à quatre points, si vous craignez de perdre votre permis à cause d’un ou de plusieurs retraits de points. Cependant, vous devez toujours avoir des points sur votre permis et attendre une année et un jour entre deux stages pour pouvoir suivre un stage de récupération de points. Cependant, la meilleure solution est de s’adresser à un avocat pour le retrait de permis .Ce dernier vous fournira toutes les informations nécessaires.

Faites appel à un avocat pour conserver votre permis ! 

Même si la présence d’un avocat spécialiste en droit routier n’est pas obligatoire, faire appel à un professionnel lors d’une audience au tribunal de police est fortement conseillée. En effet, vous risquez une suspension de votre permis de conduire pendant des mois ou des années, voire même une annulation de celui-ci.

L’avocat vérifiera d’abord les éventuels vices de procédure. Si cette dernière ne peut être reportée de ce fait, il expliquera votre cas de la manière la plus complète possible dans l’espoir d’obtenir des raisons particulières. En effet, un expert en droit routier connaît les raisons qui peuvent être prises en considération pour atténuer une sanction. L’expert fait preuve de la clairvoyance nécessaire.

Enfin, un spécialiste du droit de la route sera en mesure de vous conseiller sur la meilleure marche à suivre. Vous avez dix jours pour faire appel à la décision du tribunal de première instance, sauf si le juge a ordonné l’exécution immédiate de la sanction ou si le préfet a décidé de faire une suspension administrative du permis pour une durée n’excédant pas un année. 

Retrait de permis de conduire : bénéficiez d’une aide financière ! 

Une partie ou la totalité des frais des avocats spécialisés pour défendre le retrait des permis de conduire peut parfois être remboursée. Ainsi, les justiciables à faibles revenus peuvent bénéficier de l’aide juridictionnelle. Cette dernière est accordée aux procédures de comparution.

La présence d’une avocate du droit routier est requise en appliquant ces procédures. Par ailleurs, les avocats pour accident de la route proposent une première consultation gratuite dans divers lieux, notamment dans les mairies, les cours suprêmes et les législations. Toutefois, certains contrats d’assurance automobile ou habitation comportent une offre de couverture juridique avec une option pour « assurer la défense juridique de l’automobiliste. »

Comment immatriculer un véhicule étranger
Quelles sont les démarches pour faire une carte grise