Comment récupérer son permis de conduire après l’examen ?

Les auto-écoles guident les nouveaux conducteurs sur les démarches administratives à réaliser suivant l’obtention du permis de conduire. Cela n’empêche pas le jeune conducteur de connaître au préalable les étapes à suivre après la réussite de son examen du permis de conduire. Mais quand demander son permis de conduire ? Quelles sont les démarches à réaliser pour récupérer son permis de conduire ? Les réponses.

Quand demander son permis de conduire ?

Dans les 48 heures sauf le week-end et jours fériés après le passage à l’examen de conduite, les élèves peuvent se connecter sur le portail internet accessible à partir d’un smartphone, tablette ou ordinateur connecté sur internet. Pour connaître le résultat définitif de l’épreuve, ils doivent se connecter au téléservice spécialement dédié à cet effet et remplir un formulaire avec tous les renseignements qui les concernent, mais surtout leur Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé. Ils auront ainsi un accès direct au Certificat d’examen du permis de conduire. Dans la partie résultat, l’inspecteur l’aura complété par FAVORABLE ou INSUFFISANT après une évaluation d’environ 30 minutes. La mention « FAVORABLE » montre qu’ils ont réussi leur examen, tandis que la mention « INSUFFISANT » signifie l’échec.

Que faut-il faire après l’obtention du permis de conduire ?

Une fois que vous avez appris que vous êtes admis à l’examen de permis de conduire, vous devez contacter votre auto-école afin de connaître si elle effectue la demande de permis de conduire ou si c’est à vous de le transmettre. Pour pouvoir circuler en toute légalité et sérénité, l’élève doit réaliser nombreuses démarches administratives pour récupérer son permis de conduire. Il doit fournir quelques documents sur le site de l’ANTS afin de pouvoir fabriquer ledit permis. Pour ce faire, il doit fournir une photo d’identité, une pièce d’identité, un justificatif de domicile, une copie du certificat d’examen du permis de conduire et une photocopie de votre ASSR2. Dans l’attente d’obtention de son permis définitif, il est possible de conduire avec sa pièce d’identité et son attestation de réussite. Pourtant il doit faire attention à ne pas oublier qu’il est en permis probatoire.

La prévention des risques liés aux jeunes conducteurs

Après toutes ces démarches et récupérer son permis de conduire, le nouveau conducteur est maintenant titulaire de permis, pourtant il ne doit pas oublier qu’il est jeune conducteur c’est-à-dire qu’il a en tout un capital de 6 points sur son permis durant la première année. Un jeune conducteur est toujours plus sujet aux accidents, selon les compagnies d’assurances. Raison pour laquelle, il sera en permis probatoire durant 2 ou 3 ans, en fonction du niveau d’apprentissage qu’il a suivi, 2 ans pour un permis AAC et 3 ans pour e permis B traditionnel. S’il n’a pas commis aucune infraction dans l’année, il pourra récupérer 2 à 3 points supplémentaires par an.

Que signifient les informations sur la carte grise ?
Combien ça coûte de passer son permis de conduire ?